Le code des signes de motards

Merci à Passion-Moto-sécurité : ) 

bandeau-pms-1024x180

Se saluer quand on se croise
Le salut entre motards lorsque l’on se croise consiste à se faire signe de la main gauche, bien à plat, à l’horizontale ou à la verticale. Certains sortent la main avec seulement l’index pointé, cela se fait en Allemagne.
Le signe de la main gauche peut aussi être fait avec deux doigts en V, pour imiter Barry Sheene qui l’exécutait après chaque course gagnée. C’est un signe mythique des années 70′, maintenant désuet : )
…Dans le pire des cas, le pied gauche sorti peut remplacer la main si elle est occupée.

Se saluer ou remercier quand on dépasse
Le salut de la main gauche lorsque l’on croise est remplacé par un signe du pied droit lorsque l’on dépasse un motard ou que l’on remercie un « quatre roues » de nous avoir facilité le passage, cela pour éviter de lâcher le guidon!
Attention, si vous sortez la jambe, faites-le lentement et laissez le pied sorti pendant deux ou trois secondes avant de le ramener. Sinon vous perdrez de la classe : )
Plutôt que de risquer la confusion, faites un signe de tête bien visible en la tournant légèrement vers la droite ou levez bien haut la main gauche.
Dans tous les cas préférez un signe de tête, c’est le signe le mieux compris de tous et le plus sûr.

Évitez les appels de phare
C’est le signal d’un danger, compris ainsi par tous.
Combiné à un signe de la main de haut en bas, il signifie ralentir, surtout pour prévenir de la présence d’un contrôle des forces de l’ordre.
Mais le langage des signes motards est surtout utile quand on roule en groupe, entre motards (à portée de vue, évidemment) pour se signaler différentes manœuvres et dangers.

Pour prévenir d’un changement de direction
Un bon moyen de signaler le prochain arrêt, c’est le clignotant et un signe de la main pour désigner le panneau qui borde la route et indique la prochaine station-service, la prochaine aire de repos ou la prochaine sortie.
Dans un gros groupe, ne pas hésiter à s’y prendre à l’avance.

Avertir qu’on est « court pétrole »
Si vous venez brusquement de passer sur votre réserve, faites un signe du pouce en désignant le réservoir pour signaler que vous devez vous arrêter à la prochaine station.

Dangers sur la route
En cas de mauvaise adhérence (sable, huile, feuilles, graviers, gasoil, plaque de glace…), prévenez les motards qui sont derrière en laissant traîner le pied par terre ou tout près du sol, du côté où se trouve le danger.
Prévenez tout danger du type trou, plaque d’égout, nid de poule, bosse, bouse de vache… en désignant l’obstacle d’un signe de la main. 
En général, on désigne de la main les dangers situés à gauche et du pied, ceux situés à droite.

Avertir d’un demi-tour
Un seul signe : la main vers le haut, l’index tourne en rond afin de signaler qu’il faut faire demi-tour.

Une faim de loup ou une grande soif ?
Un petit signe de la main, allant de bas en haut vers la bouche, sera compris de tous. 

Faire une pause
En début d’endormissement, nous connaissons des périodes de « sommeil » de quelques dixièmes de seconde. Cela suffit pour abréger tout voyage de façon définitive. Alors un signe de l’oreiller sous la joue est compris de tous.

N’oublions pas le plus important: l’expression de la solidarité motarde !

Contact : happyluckyrider@gmail.com

Retrouvez happyluckyrider sur Facebook